5éme DIUS RED DIAMOND


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

5éme DIUS RED DIAMOND
5éme DIUS RED DIAMOND
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Maquis MONTCALM

3 participants

Aller en bas

Maquis MONTCALM Empty Maquis MONTCALM

Message par PEGASE Dim 21 Nov - 9:33

Bonjour à tous,

A la demande d'un parent âgé ayant connu cette période, je relaye un texte lu par Monsieur Guy PRUNIER (*) le mardi 3 août 2021 en lieu et place du Maquis Montcalm dans le département de l'Aube.
J'ai passé une partie de mon enfance en ces lieux dans les années 60...

EXPOSE A L’EMPLACEMENT DU PC LE 3 AOUT 2021

C'est il y a 77 ans exactement aujourd'hui, c'est en 1944, c'est le 3 Août, c'est un Jeudi. Cet endroit où nous sommes réunis grouille alors d'uniformes « vert-de-gris » car depuis quelques heures déjà, l'armée des envahisseurs teutoniques a pris possession des lieux ! Pourtant, ce matin encore et même en fin de matinée, c'étaient les F.F.I. de "MONTCALM", les gars du Maquis Mussy-Grancey qui tenaient la place ! Mais si les Allemands sont là c'est parce qu'on leur a volontairement abandonné le site, ce qui signifie aussi qu'ils ont totalement échoué dans leur sinistre projet. Leur noir dessein était d'anéantir ce Maquis qui les menace depuis trop longtemps en créant une insécurité sur les arrières de leurs armées, ce qu'ils ne peuvent admettre ni supporter !
Cela mérite, je vous l'accorde quelques éclaircissements : Ce matin, très tôt, deux événements majeurs vont déterminer le cours de cette journée cruciale et décider du sort des 850 Maquisards du Val-du-Puit.

— Premier évènement : Après une nuit ou un calme relatif s'est établi sur l'ensemble du front et ou les belligérants se sont maintenus sur les positions établies après les rudes combats d'hier, dès l'aurore, brusquement, la bataille se déclenche à nouveau au nord du dispositif de défense. L'ennemi prenant en tenaille la 1ère Compagnie, la scinde en son milieu. Une brillante percée en contrattaque menée par le Lieutenant BRIOT permet de désenclaver sa section et de rejoindre, avec ses effectifs au complet et tout son armement, la Compagnie de Commandement, au centre du dispositif. Un nouvel échec pour la Wehrmacht mais la chose est sérieuse, on comprend que les Allemands n'ont pas l'intention de lâcher prise et sont bien décidés à en finir avec ce repaire de « terroristes » dont on ne vient pas à bout !

— Deuxième évènement : Presque simultanément, au petit matin et comme il le fait régulièrement pour renseigner le Maquis, arrive au camp le garde-forestier de Chaumont-le-Bois : Il vient confirmer que les Allemands n'occupent toujours pas, au sud, la route nationale Troyes-Dijon dans sa portion Mussy-Châtillon. La voie serait donc libre de ce côté, une échappatoire paraît s'offrir, mais pour combien de temps ? Le Commandant Montcalm réuni en urgence son l'État-Major F.F.I. Un premier constat de la situation montre que la journée d'hier a plutôt été à l'avantage des Maquisards qui, malgré une nette infériorité en effectifs et une disproportion écrasante de l'armement en faveur des Allemands, ont contenu l'ennemi sur tous les fronts. Ils ont même mené des contrattaques victorieuses qui ont eu pour effet de sidérer quelque peu les allemands les mettant en certains endroits sur la défensive ! Mais, en défaveur des troupes de Montcalm celles-ci ne peuvent compter sur aucun renfort ni secours de quelque sorte que ce soit ! ils n'ont plus d'eau depuis hier en début d'après-midi alors qu'il fait une chaleur caniculaire et, pas question d'envoyer une corvée en quérir à Grancey comme d'habitude car les Allemands sont partout en embuscade l La Wehrmacht, elle, peut obtenir des munitions en abondance et bénéficier de renforts en hommes, en armement, en blindés légers et artillerie légère, voire un appui d'aviation ! D'une rapide étude géostratégique il ressort que les renforts allemands, s'il en vient, mais on est à peu-près sûr qu'il en viendra, vont mettre un temps qu'on estime aux alentours de 7 à 8 heures pour arriver, puis se mettre en place et compléter le bouclage au sud en verrouillant ainsi l'encerclement. Il faut donc, puisque, comme l'a indiqué le Garde forestier, la route nationale est encore libre, la traverser au plus vite afin d'évacuer le camp en profitant de la grossière erreur stratégique de l'ennemi qui n'a pas assez étendu au sud son dispositif de bouclage du massif avant d'attaquer. On commence par charger les 25 véhicules du train-auto avec ce qui est le plus précieux et vital, à savoir, les réserves d'armement, les munitions, les explosifs. Il faut hélas abandonner les réserves de nourriture, les camions étant chargés à ras bord ! on fait sauter au plastic les moteurs des véhicules en panne afin que l'ennemi ne puisse les utiliser pour ses propres besoins et c'est le départ. Le convoi motorisé se dirige, via Villers-Patras, Pothières et Bouix, en direction du Bois l'Évêque et plus précisément vers la Maison Forestière des Brosses qui est le point de ralliement général situé dans cet autre très grand massif forestier situé entre Les Riceys et Molesme. Viendront ensuite les Hommes, à pied, avec leur équipement et leur armement-individuel et dotés d'un gros approvisionnement en munitions eu égard aux risques de mauvaises rencontres en chemin. On se passe à tour de rôle, et sans rechigner, à porter les fusils-mitrailleurs Bren, très lourds mais si précieux en cas d'embuscade. Les Maquisards se déplacent en ordre, sans précipitation mais tous sens en éveil, encadrés de leurs sous-officiers et officiers, il ne s'agit pas d'une débandade dans la panique mais d'une armée disciplinée qui fait mouvement pour un changement de position stratégique. Les Maquisards traversent ainsi la Route Nationale et Villers-Patras en groupes séparés, dans un ordre impeccable. J'en ai eu la confirmation sans nuance de mon ami Michel DIEY qui a assisté, en enfant curieux et déluré, à l'évènement.

Il raconte : (je cite de mémoire) — « Je les ai vus, les premiers ont traversé la nationale à midi pile en colonne par quatre comme à la parade. lls défilaient ainsi; bien qu'ils soient éreintés de fatigue des combats de la veille par une chaleur caniculaire. De surcroît n'y avait plus d'eau au camp depuis plus de 24 heures: Les habitants de Villers-Patras étaient tous devant leur porte et admiraient avec émotion les « p'tits gars du Maquis », comme souvent on les appelait affectueusement. Les gens applaudissaient souvent les larmes aux yeux et on s'empressait de leur offrir qui de l'eau, qui un petit quelque chose à grignoter pour tenir le coup et souvent un mot d'encouragement, voire de gratitude ! Sauf qu'à un moment, un bruit se mit à courir-- parmi la foule : Que les Allemands arrivaient au pays, ce fût instantanément une grosse panique qui provoqua un repli général derrière les rideaux des fenêtres, transformant en un clin d'œil un village en liesse en désert. Les Maquisards, eux, ont poursuivi leur route. » Fin de citation.

Tout ça s'est passé ce matin, il y a 77 ans sur cette terre d'héroïsme, dans ce petit Éden de verdure là où nous avons, en cet instant, les pied bien tranquillement posés !
Mais il y a une suite à cette Histoire : Je vous ai dit que le point de regroupement déterminé par Montcalm ce matin était la Maison Forestière des Brosses au Bois l'Évêque. Le convoi motorisé y arrive en fin de matinée, il se gare et on camoufle les camions en sous-bois. Ils y restent 24 heures avant un départ pour les bois du Chaourçois ou ils sont déchargés et leur contenus mis dans des caches disséminées. Cela se fait avec l'aide de la Gendarmerie de Chaource et des agriculteurs du coin avec leurs voitures à chevaux.

Les hommes à pied, toujours par groupe, après avoir traversé comme on l'a vu Villers-Patras, gagnent Pothières où ils traversent la Seine à gué, ce qui leur procure un immense plaisir par cette chaleur. Ils franchissent ainsi la Seine au droit du Château dont ils traversent le parc. Ils y reçoivent là, offert par les propriétaires du lieu, un autre genre de rafraichissement, assis pour un instant de repos sur les marches péronières du château. Sortis de Pothières ils prennent la direction de Bouix mais en cours de route, bifurquent en direction du plateau vers la Ferme de Beaujour.

Ils sont accueillis à la ferme par les propriétaires qui les restaurent généreusement et copieusement. Cette ferme dont la famille Barbier est le remarquable propriétaire, n'en n'est pas à son coup d'essai puisqu'elle ravitailla en son temps le célèbre mais mortifère Maquis Tabou. Partant de là ils traversent un long plateau très anxiogène parce que totalement à découvert ; Plateau qu'ils sont très soulagés de quitter pour entrer dans une grande forêt protectrice. Passant au droit de la Fontaine Mercier hélas à sec en cette saison, ils gagnent la Maison Forestière des Brosses où les attend l'État-Major du Maquis. Montcalm proclame alors L'ORDRE GÉNÉRAL F.F.I. N° 182 du 3 AOÛT 1944 dont voici la courte synthèse :
■« Nous avons vu que nous pouvions nous défendre avec succès contre une attaque d'infanterie, même massive, bien armée et aguerrie !
■ Il ne peut en être de même si l'ennemi dispose d'artillerie et de blindés.
■ C'est le cas aujourd'hui d'où notre mouvement de replis de ce matin.
■ Un Maquis aussi important que le nôtre n'est possible que s'il dispose d'une relative liberté d'action pour ses approvisionnements.
■ Vos chefs vont continuer d'œuvrer dans la clandestinité. lls vous mettent provisoirement en sommeil, ils vous regrouperont au moment opportun car vous appartenez toujours à la formation des F.F.I. Signé : MONTCALM

Les Maquisards se dispersent et s'évanouissent dans la nature, qui chez un camarade de combat, qui chez un ami ou parent...
Pendant ce temps, à Villers-Patras, et très peu de temps après le passage des derniers Maquisards, la Wehrmacht occupe le village et la Route Nationale jusqu'à Obtrée et Chaumont-le-Bois. Les analyses et prévisions de l'État-Major du Maquis sont ainsi confirmées par la réalité des faits, et le Maquis Grancey-Mussy est sauvé.
Demain, Vendredi 4 Août 1944, dès l'Aube les Allemands vont pilonner le massif boisé un très long temps et avec une extrême intensité. Ils montent ensuite à l'assaut, par tous les vallons en direction de l'endroit où nous sommes actuellement sans rencontrer aucun Maquisard, Maquisards qui, à ce moment ne sont même plus à la Maison Forestière des Brosse comme on l'a vu plus haut ! Le monstrueux marmitage et l'attaque en force, tout a tapé dans le vide !
Dire que les Nazis sont dépités est pur euphémisme, ils sont furieux et vont se venger sur les populations civiles des villages alentour qu'ils accusent d'avoir soutenu et aidé le Maquis, ce qui fût d'ailleurs effectivement le cas. Pendant plusieurs jours les atrocités vont se multiplier dans nos vallées.
Quelques Jours plus tard, le Maquis va se reformer dans le Chaourçois et passera progressivement de 850 hommes à 1500 hommes le 25 Août, lors de la libération de Troyes à laquelle ils participeront activement derrière les blindés de l'armée américaine du général PATTON.

Ce sera ensuite la libération, par leurs propres et seuls moyens, de toute la vallée de la Seine jusque et y compris Châtillon-sur-Seine début Septembre.
Voilà ce que s'est passé, ici et un peu plus loin, aujourd'hui, Jeudi 3 Août 1944 ! Pour terminer, je voudrais vous lire quelques vers qui sont tout-à-fait de circonstance et que j'ai récupérés tout au fond de ma mémoire dans la rubrique intitulée « mon certif. en 1947» Je demande toute votre indulgence !

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons.
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.
Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.
Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.
Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthur Rimbaud – Le dormeur du val

Je vous remercie de votre attention.
© Guy Prunier (*)
Mardi 03 aoîut 2021

(*) Historien local et cheville ouvrière de l'Histoire du Maquis Montcalm, président de Nature, découvertes et chemins de mémoire.

PEGASE

_________________
"Cosmologiquement, l'être humain est ambivalent, à la fois susceptible de développer l'âme individuelle et nourri à l'inconscient collectif qui prévaut chez les animaux". 
Didier LACAPELLE
PEGASE
PEGASE

Messages : 12
Date d'inscription : 24/11/2019
Age : 72
Localisation : Aix-en-Provence

fifi10 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maquis MONTCALM Empty Re: Maquis MONTCALM

Message par paysan Lun 22 Nov - 18:12

Bonjour

Merci pour ce rappel historique ! Ils n'ont pas démérité !

paysan

Messages : 761
Date d'inscription : 15/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Maquis MONTCALM Empty Re: Maquis MONTCALM

Message par Admin Mar 23 Nov - 0:33

Nous avions réalisé un week end dans cette ferme en hommage au maquis Moncalm

Maquis MONTCALM Dsc02410
Admin
Admin
Admin

Messages : 1760
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 56
Localisation : Troyes

https://5diusreddiamond.lebonforum.com

fifi10 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maquis MONTCALM Empty Re: Maquis MONTCALM

Message par PEGASE Mar 23 Nov - 4:20

Bonjour,
Parfait ou presque ! (Les "acteurs" ne regardent pas le photographe...)
PEGASE

_________________
"Cosmologiquement, l'être humain est ambivalent, à la fois susceptible de développer l'âme individuelle et nourri à l'inconscient collectif qui prévaut chez les animaux". 
Didier LACAPELLE
PEGASE
PEGASE

Messages : 12
Date d'inscription : 24/11/2019
Age : 72
Localisation : Aix-en-Provence

fifi10 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maquis MONTCALM Empty Re: Maquis MONTCALM

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum