5éme DIUS RED DIAMOND

Une stèle pour le Major TUCKER

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une stèle pour le Major TUCKER

Message par paysan le Sam 4 Fév - 22:47

Bonjour à tous


Un petit appel à la générosité pour financer une stèle en mémoire d'un officier américain tombé à Carentan en Juin 44


Je vous met le lien pour ceux qui voudraient participer au financement de la stèle.
Tous les renseignements se trouvent sur le lien.
C'est un ami normand qui s'occupe de ce projet.
N'hésitez pas à soutenir son initiative. Les petits ruisseaux font les grandes rivières


https://fr.ulule.com/unestelepourtucker/


Dernière édition par paysan le Lun 6 Fév - 22:08, édité 1 fois

paysan

Messages : 297
Date d'inscription : 15/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une stèle pour le Major TUCKER

Message par paysan le Lun 6 Fév - 21:47

Carentan, 1944. Bien que complètement noyée dans le flou médiatique qui tendrait à faire croire que cette ville de la Manche n'ait accueilli que des parachutistes durant la Bataille, il est nécessaire de rappeler que cette bourgade culminant à travers les marais inondés a reçu en effet bon nombre d'autres unités durant cette époque. Située entre les deux plages américaines de Débarquement, Carentan est le point de jonction entre Utah et Omaha qui permettra ainsi d'établir en Normandie une seule tête de pont américaine. Libérée après plusieurs jours de combats intenses, les infrastructures de ce noeud de communication, qui sont encore pour certaines pilonnées car les Allemands sont aux portes de la ville, doivent à tout prix être réhabilités pour permettre cette jonction infaillible. C'est ainsi que de nombreuses unités du génie américain seront sollicitées afin de contribuer à cette mission. Sur cette capture d'écran, le Colonel Daniel S. Spengler (à gauche), commandant par intérim du 300ème bataillon de combat du génie, s'entretient avec l'un de ses majors sur un site qui entrera dans l'histoire en tant que " Pont Tucker ", auquel notre série sera consacrée. Au second plan, une jeep emprunte l'actuelle "Voie de la Liberté" chevauchant la Taute par un pont flottant aménagé au préalable. En arrière plan, les travaux de la voie ferrée menant à Cherbourg n'ont pas encore débutés.


C'est le 1er Mars 1943 que le 300ème Bataillon de combat du génie est activé à Camp White dans l'Oregon. John E. Tucker, matricule O-1100369, un major de l'US Army originaire d'Oklahoma, et ayant déjà bien baroudé dans le Pacifique quelques mois auparavant prend la tête de l'unité qui, formée en pleine guerre, ne restera que peu de temps sur le sol américain avant d'être transférée en Grande Bretagne en vue de l'invasion en Europe. Ce bataillon est attaché au 1110ème Groupe de combat du génie US commandé par le colonel Daniel S. Spengler (vu dans l'épisode 1), avec qui Tucker a vécu l’horreur de Guadalcanal en 1942 et avec qui il s'est lié d'amitié depuis. C'est sur Utah Beach que le sort de l'unité sera scellée étant donné qu'elle devra y débarquer, et où elle connaîtra ses premières pertes dues aux mines sous-marines, afin d'entreprendre la réparation des infrastructures sur les secteurs libérés par les parachutistes au préalable. Le 20 juin 1944, le Major John E.Tucker et un groupe de ces hommes sont envoyés à Carentan.




Dès le 20 juin 1944, Tucker et ses hommes ont fait mouvement sur Carentan (50). Ils doivent s'occuper de la réparation des ponts routiers sur la Taute et sur la Douve, ainsi que des ponts ferroviaires en collaboration avec des unités spécialisées dans les voies ferrées. Alors que des ponts temporaires flottants sont aménagés sur des axes secondaires, deux ponts fixes de type Bailey seront aménagés par l'unité. Le premier est situé à l'extrémité du canal portuaire à proximité de l'écluse, et le second, celui qui nous intéresse, aménagé selon un procédé d'assemblage de rails en fer et de poutres en bois, remplacera le pont de pierre détruit durant la bataille qui permettait de traverser la Taute et joindre les communes de Carentan et de Saint-Hilaire-Petitville. Plusieurs dizaines de membres du 300ème bataillon de combat du génie suivront les ordres du Major John E. Tucker afin de mener à bien la réalisation de cette infrastructure. Cependant, le délai de réparation du pont ne cesse de s'allonger. En cause, les Allemands qui, bien que repoussés, sont encore aux portes de la ville et les canons pilonnent d'avantage ce secteur. Un pas en avant dans la construction du pont par Tucker et ses gars, puis deux pas en arrière lors du bombardement suivant.





Le 27 juin 1944, les travaux de reconstruction et d'aménagement de ce pont sur la Taute ont progressé, mais bien trop lentement. Depuis une semaine maintenant, les hommes du Major Tucker subissent les tirs de barrage allemands. Les obus de 88 sont tirés avec une telle précision qu'on en vient à s'imaginer qu'un sniper embusqué à proximité, indique la position et l'avancé des travaux. Après chaque bombardement, c'est la même chose, il faut se remettre au travail et reconstruire. Puis, ce mardi, à 16h00, les tirs reprennent.
John Tucker, apprécié de ses hommes mais qui lui ont donné la réputation d'être un peut trop "militaire" parfois, ne peut plus supporter une telle situation. Le Major se met à traverser l'édifice, main posée sur le holster de son Colt et ordonne à ses gars de ne pas faiblir et de continuer le boulot. A prendre au premier ou second degré, ce dernier va même jusqu'à leur dire que s'ils quittent leur poste, il irait même les traduire en cours martiale. Il faut à tout prix terminer ce pont pour pouvoir permettre de faire progresser le front, et Tucker en est conscient!
Puis le déluge de bombes continue, les hommes se mettent à l'abri pour certains, d'autres regardent le Major sans pour autant comprendre ce qu'il se passe, et d'un coup, ils l'aperçoivent tomber. John E. Tucker, d’Oklahoma, vient d'être mortellement touché par un éclat. Bien que ces gars aillent lui porter secours, le Major ne se relèvera pas. Le colonel Spengler, constatera la mort de son ami quelques instants plus tard, puis, récupérera sur son cadavre son arme de poing et son étui. Le bombardement s'achève, il aura coûter la vie d'un homme et en aura blessé une dizaine d'autres.
John E. Tucker est désormais enterré au Cimetière américain de Colleville sur Mer (14), aux côtés de son frère Billy, tué sur la plage d'Omaha trois semaines auparavant...





Au lendemain de la mort du Major John E. Tucker, prenant conscience de ce qu'il venait de se passer et ne voulant pas laisser les exactions de Carentan tombées dans les oubliettes de l'Histoire, les hommes du 300ème bataillon de combat du génie s'apprêtent à la réalisation d'une première stèle en bois commémorant le sacrifice de leur chef tombé au combat. Puis l'unité fit mouvement et la guerre continua. Dans les temps qui suivront, un habitant du secteur, que nous nommerons Monsieur L., réalisera à son tour une plaque en bois dédiée à la mémoire du Major. Celle-ci sera fixée à un autre point du pont, sera rédigée en Français et bien que comportant une erreur sur la date, elle permettra aux passants et autres habitants de prendre connaissance de ce qui s'était déroulé en ces lieux.
Puis, le temps fera son oeuvre. Le pont, se dégradant avec les années, sera sujet à des travaux de rénovation, et les plaques disparaîtront. Aujourd'hui, sur le site, plus rien ne rappelle le travail acharné de ces hommes ainsi que la mort du Major Tucker d'Oklahoma.









paysan

Messages : 297
Date d'inscription : 15/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une stèle pour le Major TUCKER

Message par paysan le Mar 7 Fév - 19:12

Merc ipour ta participation jed !! cheers

paysan

Messages : 297
Date d'inscription : 15/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une stèle pour le Major TUCKER

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum